L’enfant se met en position de la torpille

L’enfant s’allonge corps aligné et tient la position sans mouvement sur le ventre et sur le dos.

L’objectif ici est d’amener l’enfant a  à réaliser des glissées ventrales et dorsales

 

Situations Organisations et consignes
LA GLISSÉE VENTRALE
Prendre appui au sol et/ou au mur pour se propulser.
Cet appui peut s’effectuer par ordre de difficulté de la manière suivante :
1. Appui des deux pieds au fond.
2. Appui d’un pied au fond et l’autre au mur.

 

Variante 1 : varier la hauteur d’eau, commencer
dans peu de profondeur pour favoriser une flexion
importante des jambes permettant une poussée
efficace.
Variante 2 : concours de distance, jeux de défi
sans battement de jambes.

Pour démarrer :
– mettre les épaules totalement dans l’eau,
– placer sa tête et ses bras en position TORPILLE,
– basculer les bras et la tête dans l’eau pour regarder
le fond,
– pousser à deux pieds pour aller le plus loin possible
sans mouvement de propulsion avec les jambes.

Pour se redresser :
– ramener les genoux vers la poitrine,
– puis poser les pieds et redresser la tête tout en
prenant appui sur l’eau avec les bras.

LA GLISSÉE DORSALE, bras dans le
prolongement du corps
(veiller à ajouter une expiration nasale)

 Variante 1 : varier la hauteur d’eau : commencer
dans peu de profondeur pour favoriser une flexion
importante des jambes amenant une forte poussée.
Variante 2 : concours de distance, jeux de défi
sans mouvement de propulsion avec les jambes.
Variante 3 : deux élèves prolongent la glissée de
leur camarade en le poussant à mi-parcours.

Face au mur, debout dans le petit bain,
– placer les bras et la tête en position TORPILLE DORSALE
– mettre les épaules dans l’eau,
– basculer en arrière, mettre les oreilles dans l’eau,
regard au plafond,
– placer un pied au mur et pousser doucement.
– glisser longtemps
Pour se redresser :
– redresser la tête,
– ramener les genoux vers la poitrine,
– puis poser les pieds.
LES TORPILLES QUI VRILLENT

Partir en glissée ventrale, et passer en position
Dorsale.
Partir en glissée dorsale, et passer en position
ventrale.

Changer d’orientation pendant la glissée.
Conserver la position torpille pendant les vrilles.
Dans un premier temps, ne pas donner de consigne
particulière pour le déclenchement de la vrille.
Dans un deuxième temps, demander d’appuyer avec
une oreille contre le bras pour tourner en créant un
déséquilibre.

 

Critères de fin d’étape :
– Réussir une glissée ventrale d’au moins 5 m, tête sous les bras jusqu’à la fin de la glissée.
– Réussir une glissée dorsale d’au moins 5 m, oreilles dans l’eau, regard au plafond jusqu’à la fin de la
glissée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *