Les différentes propositions subordonnées- la subordonnée conjonctive

La subordonnée conjonctive est introduite par une conjonction de subordination : que, alors que, si, parce que, puisque, si bien que, même si, si, etc.

La subordonnée conjonctive complétive est essentielle au sens de la phrase et est équivalente à un groupe nominal  alors que la’proposition subordonnée relative’ a souvent valeur d’adjectif.

Astuce: pour reconnaître une proposition subordonnée conjonctive, on peut procéder à un test de substitution de la proposition par un groupe nominal. Par exemple: L’accusé a nié qu’il avait commis ce crime. L’accusé a nié ce crime.

 

Généralement, la proposition subordonnée conjonctive complétive a la fonction de  COD . Elle peut alors être remplacer par le  pronom personnel le ou la.

Elle peut également avoir la fonction de COI. Auquel cas, elle peut être remplacé par les pronoms  en ou y.

Lorsque la proposition subordonnée conjonctive complétive est introduite par unelocution conjonctive: à ce que ou de ce que, elle a le plus souvent la fonction de COI .

 

Astuce: pour ne pas confondre la proposition  subordonnée relative  introduite par la locution ce que et la proposition subordonnée conjonctive complétive, il faut procéder à un test de remplacement par le pronom démonstratif cela. Par exemple: Je ne m’attendais pas à ce que nous arrivions si tôt. Test de remplacement: Je ne m’attendais pas à cela. La locution  ce que est une locution conjonctive qui introduit la subordonnée conjonctive complétive, elle n’a pas d’antécédent.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *