Les relations entre les propositions

Les propositions sont dites juxtaposées lorsqu’elles sont séparées par une virgule, un point-virgule ou un double point. Par exemple : Il est rentré tard, il avait un dossier à finir. (propositions indépendantes juxtaposées)

Deux propositions indépendantes ou subordonnées peuvent être juxtaposées entre elles. Par exemple : Je suis si fière de lui, qu’il ait réussi son diplôme.

 

Les propositions sont dites coordonnées lorsqu’elles sont reliées entre elles par une  conjonction de coordination  (mais, ou, et, donc, or, ni, car)ou par un  adverbe de liaison  (enfin, ensuite, alors, cependant, puis,..). Par exemple: J’aime jouer du violon mais j’aime aussi jouer du piano.

Des propositions  indépendantes  ou subordonnées  qui ont la même fonction dans la phrase peuvent être coordonnées. Par exemple: Que nous soyons en vacances ou que nous soyons juste en week end, nous allons toujours marcher dans les montagnes.

 

La subordination est, dans la  phrase complexe , la relation entre des propositions qui ont des fonctions grammaticales différentes. Les propositions sont reliées par un subordonnant. Le subordonnant peut être un  pronom relatif ou une conjonction de subordination.

Une relation de dépendance existe entre les propositions. La  proposition subordonnée  est dépendante de la proposition principale#.

Par exemple: Le cinéaste explique que son film porte un regard nouveau sur cette époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *