L’adjectif qualificatif et l’adjectif relationnel

L’adjectif est adjoint à un autre mot dont il précise le sens. Une locution adjectivale est un ensemble de mots équivalent à un adjectif.

On distingue les adjectifs qualificatifs et les adjectifs non qualificatifs ou relationnels.

L’adjectif qualificatif précise une propriété de l’objet ou de la personne auquel il se rattache dans la phrase. Par exemple: Mes yeux sont bleus.

L’adjectif relationnel est dérivé d’un nom. Il souligne le fait que l’objet ou la personne auquel il se rapporte entretient une relation avec le nom.  Par exemple: Le palais royal était plein à craquer.

 

Astuce: l’adjectif relationnel peut être remplacé par un complément du nom. Par exemple: Le palais du roi était plein à craquer. L’adjectif relationnel est toujours après le nom.

 

On distingue également  les adjectifs numéraux ordinaux ( le deuxième, le sixième, ..), les adjectifs indéfinis  même et autre qui sont utilisés dans le sens comparatif et ne peuvent être attribut. Et enfin les adjectifs possessifs: mien, tien, sien.. dont l’utilisation est très rare et dans une situation de langage très soutenu. Par exemple: la mienne soeur.

 

L’adjectif s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte à l’exception :

  • Des adjectifs de couleur tels que Écarlate, Mauve, Pourpre, Incarnat, Fauve, Roses.  Astuce: moyen mnémotechnique EMPIFR
  • Des adjectifs de couleur issu d’un nom commun : olive, kaki, marron
  • Des adjectifs de couleur composé: bleu clair, rouge foncé,..

La plus grande vigilance est recommandé dans l’utilisation du pluriel car cela peut changer le sens d’une phrase. Par exemple:

Il y avait des chats noir et blanc. Tous les chats étaient de deux couleurs : noir et blanc.

Il y avait des chats noirs et blancs. Il y avait des chats noirs et des chats blancs.

 

  • Les degrés d’intensité de l’adjectif

Le sens de l’adjectif peut être modulé, nuancé de manière à avoir une intensité plus ou moins forte.  On distingue trois degrés d’intensité: faible, moyenne ou forte.

Ces degrés d’intensité peuvent s’exprimer au moyen de différents éléments:

  • l’adverbe ou la locution adverbiale: à peine, faiblement, assez, plutôt, presque, très, tout, fort, extrêmement,..
  • le préfixe: sous- , hypo-, archi-, extra-, super-, ..
  • le suffixe: -issime ( forte intensité)
  • la répétition
  • la comparaison comme

 

  • Les degrés de comparaison

Les degrés de comparaison sont le comparatif ou le superlatif relatif.

Le comparatif

Le comparatif permet de comparer le nom qualifié à un autre nom à l’aide des adverbes moins, plus, aussi. 

Il existe trois degrés du comparatif:

  • le comparatif d’infériorité: moins .. que,
  • le comparatif d’égalité: aussi .. que,
  • le comparatif de supériorité : plus.. que.

Astucemeilleur, moindre, pire sont les comparatifs de supériorité des adjectifs bon, petit et mauvais. 

L’élément introduit par que est appelé complément du comparatif . Par exemple: Hélène est plus aimable que sa mère.

Néanmoins, le comparatif peut également être exprimé par d’autres mots ou groupe de mots comme:

  • un adjectif. Par exemple: il est plus bête que méchant.
  • un adverbe. Par exemple: il est plus stressé qu’avant.
  • un groupe prépositionnel. Par exemple: il est plus chanceux qu’à une époque.
  • une proposition. Par exemple: il est plus sympathique qu’il ne semble au premier abord.

 

Le superlatif relatif

Il est introduit par le/la/ les moins dans le cas de l’expression d’infériorité et le/la/les plus dans le cas de l’expression de supériorité.

Son usage permet d’isoler un objet ou une personne dans la phrase et d’affirmer qu’il possède moins ou plus de qualité que d’autres. Par exemple: Alex est le moins débrouillard de ses frères.

Le complément du superlatif est introduit par de.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *