Le verbe

Le verbe désigne un état ou une action. Il est le noyau du groupe verbal. Il se conjugue c’est à dire qu’il s’accorde en personne et en nombre avec son sujet. Il est amené à changer de forme selon le temps (passé, présent, futur,..).

La forme verbale est constituée d’un radical et d’une terminaison. Cette dernière apporte des informations sur la personne, le nombre, le mode et le temps.

Le classement traditionnel des verbes se fait en trois groupes:

  • les verbes dont l’infinitif est en -er dits du premier groupe. Par exemple: chanter, danser, rouler, etc,
  • les verbesdont l’infinitif est en -ir dits du deuxième groupe. Par exemple: dormir, vomir, finir,etc,
  • les verbes du troisième groupe qui réunit tous les autres verbes: comme les verbes en -ir qui ne font pas leur participe présent en -issant, les verbes en oir, en –re, et les autres verbes irréguliers.

Les verbes peuvent prendre des formes simples ou des formes composées.

 

Le verbe transitif

Les verbes transitifs admettent un ou plusieurs compléments d’objet.Ils se distinguent en deux catégories :

  • les verbes transitifs directs, suivi d’un complément d’objet direct (COD),
  • les verbes transitifs indirects, suivi d’un complément d’objet indirect (COI).

Certains verbes sont à construction double et admettent un COD et un COI.

Un verbe reste transitif même si son COD n’est pas exprimé. Par exemple : l’auteur réfléchit ou l’auteur réfléchit à son prochain roman. En effet, l’emploi absolu du verbe reste transitif.

Aux temps composés, les verbes transitifs se conjuguent le plus souvent avec l’auxiliaire avoir.

Astuce : seuls les verbes transitifs directs ont une ##54#forme passive#. Par exemple : Leur crinière était ornée de rubans vert et or.

 

Le verbe intransitif

Les verbes intransitifs ne peuvent pas avoir de complément d’objet. Ils sont souvent accompagnés d’un complément circonstanciel  : à ne pas confondre avec un COD!

Par exemple : l’élève est tombé dans la cour.

 

Le verbe attributif

Les verbes attributifs sont les verbes qui se construisent avec un attribut du sujet ou avec un attribut du COD.

Les verbes qui se construisent avec un attribut du sujet sont des verbes dits verbes d’état  qui permettent d’exprimer une caractéristique du sujet comme un état, une propriété ou un statut. Par exemple : être, devenir, paraître, rester, sembler, etc.

Astuce : pour identifier un verbe attributif, il est possible de procéder à un test de remplacement du verbe par étant. Si la phrase reste cohérente, le verbe est attributif. Par exemple :

Cet enfant reste faible. Cet enfant étant faible. Verbe attributif

Il mourut pauvre. Il étant pauvre.  Verbe non attributif

L’homme est mortel. L’homme étant mortel. Verbe attributif

Les verbes qui se construisent avec un attribut du COD sont des verbes qui permettent d’exprimer un jugement, une transformation, ou une dénomination. Par exemple : penser, croire, dire, rendre, faire, appeler, nommer,…

 

Le verbe pronominal

La forme pronominale se construit avec un pronom réfléchi, il désigne la même personne que le sujet : me, te, se, nous, vous.

Il faut distinguer :

  • les verbes essentiellement pronominaux c’est-à-dire ceux qui sont toujours à la forme pronominale comme : s’enfuir, s’évanouir, etc.
  • les verbes pronominaux autonomes c’est-à-dire ceux qui existent sous la forme non pronominale mais avec un sens différent : apercevoir/ s’apercevoir, rattraper/ se rattraper.


Il existe 3 types de construction pronominale :

Réfléchie : l’action se réfléchit  sur le sujet et, l’action se réalise sur le sujet.

Par exemple : il s’aperçoit dans le miroir. On peut transforme cette phrase ainsi pour mieux comprendre sans qu’elle soit grammaticalement correcte : Il s’aperçoit,  lui-même dans le miroir. L’action se réalise sur le sujet. Alors, on peut dire que le verbe apercevoir est employé ici de manière transitive directe et à la voix pronominale réfléchie.

Réciproque : les sujets exercent leur actions l’un sur l’autre. Dans la construction réciproque le pronom peut être COD ou COI.

Par exemple : Les deux amis s’aperçoivent. On peut transforme cette phrase ainsi pour mieux comprendre sans qu’elle soit grammaticalement correcte : Les deux amis aperçoivent l’un et l’autre.

L’action est réalisée par chacun des sujets sur l’autre. Alors, on peut dire que le verbe apercevoir est employé ici de manière transitive direct et à la voix pronominale réciproque.

Passive : Le pronom personnel s’accorde avec le sujet mais ne s’analyse pas.

Par exemple : le clocher s’aperçoit. Les mirabelles se vendent cher cette année.

 

Certains verbes pronominaux ont un pronom sans fonction logique, sans rôle complémentaire. Par exemple: L’élève s‘aperçoit de son erreur. Il se repend de sa faute.

 

Voici une liste non exhaustive de verbes toujours pronominaux: s’en aller, s’en suivre, s’écrier, s’évanouir, s’endormir, se pâmer, s’en revenir, s’en retourner, s’envoler, se jouer de, se mourir, se moquer, se taire, s’enfuir, se rire de, se prévaloir de , se repentir..

 

Le verbe impersonnel

Les verbes impersonnels sont uniquement employés avec le pronom personnel il. Ce sont des verbes qui expriment des phénomènes naturels. Par exemple:

Il pleut, il fait beau, il gèle,..

Parmi les verbes ou locutions impersonnelles, on compte également les formes telles que : il faut, il convient, il importe, il se peut, il semble..

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *